Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AttitudeZen

AttitudeZen

Rappelez-vous, ne soyez pas déprimé par le passé, ne vous souciez pas de l’avenir, concentrez-vous sur le plus important, le PRÉSENT ❤️


Energie & Relations

Publié par Mireille sur 15 Juillet 2006, 12:19pm

Catégories : #Méditation


Je suis athée et je suis de plus en plus convaincue que notre corps physique" est un flux d'énergie (voir articles sur les chakras, l'énergie vitale, Chi Qong, ...)

Lorsque l'énergie ne circule pas librement dans tout le corps, différents signaux nous alertent : maux de tête, irritabilité excessive, fatigue.

Si nous ne tenons pas compte de ces signaux, notre corps se met sur la défensive afin d'attirer notre attention ou celle des autres : déprime, maladie, ...

Lorsque je médite, je sens une grande force intérieure en moi, une "chaleur dans le coeur". Comme si je n'étais pas seule au monde.

Mais quelle est donc cette "chaleur" ? Si  l'on considère que chaque personne est une source d'énergie, où va cette énergie après la mort physique ?

Je pense que cette énergie "personnelle" rejoint l'énergie des personnes décédées. C'est beaucoup plus positif que de se dire que l'on est sur terre pour rien ...

Donc je me dis : plutôt que de penser au 20 premières années de ma vie, essaie de :

- vivre le moment présent
- accepter ce passé douloureux
- ouvrir ton coeur aux autres (le plus dur dans mon cas)

Par conséquent,  j'ai décidé d'essayer de mieux gérer mon énergie "personnelle" pendant ma vie terrestre.

Au fil de mes lectures et de mes recherches, je m'aperçois, avec BONHEUR et INCRÉDULITÉ, que je ne suis pas la seule à penser de cette façon.

En effet, si on ne croit pas en un "Dieu" quel qu'il soit, on n'appartient à aucun groupe. On se sent "hors normes".

Pourquoi je ne crois en aucun "Dieu" puisque j'ai dû suivre la religion catholique ?

Parce que, dans mon cas, je ne retrouve pas l'application et le bienfait de la religion catholique dans le monde qui nous entoure.

La société actuelle est trop matérialiste et trop individualiste  mon goût et ce, malgré la présence de plusieurs religions...

Je ne suis donc pas la seule à penser ainsi puisque divers mouvements et/ou méthodes  (bouddhisme, Zazen, fenshui, Chi Qong, relaxation, ...) perdurent depuis des siècles ayant pour but d'améliorer notre existence terrestre et intérieure et ce, en accord avec les autres !
























 
Avez-vous remarqué comment certaines personnes nous stimulent, nous tirent vers le haut alors que d'autres, nous dépriment ou nous entraînent vers la négativité ?

Je pense que nous nous nourrissons des échanges avec les autres personnes. Et toutes les nourritures ne se valent pas ...

Une personne avec qui nous entamons une relation (amitié ou amour), apporte son énergie propre.


Celle-ci nous est plus ou moins favorable, selon la personne. Certaines relations nous font progresser, d'autres nous font régresser.

Cette énergie se combine plus ou moins harmonieusement avec la nôtre et l'influence.

Si nous décidons d'améliorer notre système énergétique et de devenir plus vigilant quant aux énergies dont nous nous nourrissons, il faut que nous prenions conscience de l'influence qu'ont sur nous certaines personnes.

Il ne s'agit pas ici d'un tri impartial ni égoïste dont le but serait uniquement de se nourrir aux mieux énergétiquement en oubliant les besoins des autres.



Parfois, ce sont les autres qui ont besoin de nous, même si cette relation nous coûte.


L'idée est avant tout de prendre conscience de la nature de nos relations.

A partir de là, nous sommes mieux à même de les gérer, de nous préserver quand il le faut et de donner quand c'est nécessaire et quand nous en avons l'énergie.

Remettons chacune de nos relations en cause :

- qu'est ce que l'autre reçoit dans cette relation ?
- qu'est ce que je reçois ?
- cette relation apporte du plaisir ou du contentement ?
- quel type de plaisir ?
- cette relation est-elle propice au cheminement de chacun ?

Perfois, nous sommes forcés de constater qu'une relation est issue du passé et devient inerte. Si nous souhaitons voir évoluer cette relation, alors il faut savoir la faire évoluer ou la quitter.

Evidemment, si cette relation concerne d'autres personnes, celles-ci doivent également être prises en compte.

Exemple : en cas de divorce, les enfants doivent être pris en compte.

Certaines relations sont manifestement favorable, parce qu'elles nous font évoluer, grandir. Ces relations ne sont pas forcément faciles ; parfois des relations difficiles peuvent nous éclairer sur nos mécanismes et nous aider à les enrayer.

Il ne s'agit pas de chercher la facilité et la disparition des conflits. Ce qu'il faut éviter, c'est de rester dans une relation répétitive et stérile alors que rien ne nous y oblige.

Le cheminement personnel exige beaucoup d'énergie pour arriver à se transformer.

S'entourer intelligemment est un élément important du cheminement personnel.

Trouver des personnes qui partagent notre cheminement peut être une aide précieuse, surtout dans une société qui va dans le sens contraire.

Le cheminement personnel évolue également en couple, avec le conjoint.

L'autre est notre miroir car il est notre partenaire d'expérience, de soutien mais il nous apprend aussi le don de soi.

Le couple est un rappel constant de la réalité, du quotidien, souvent différent de notre monde personnel.

REFLEXIONS

- Parmi les personnes que je côtoie, lesquelles renvoient une image positive par rapport à mon cheminement personnel ?

- Quelles personnes renvoient une image négative ? Lesquelles sont neutres ?

- Après avoir cessé une relation (amicale, amoureuse, familiale, professionnelle, ...), observez ce que vous pensez, comme vous vous sentez et prenez-en note
























Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents