Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AttitudeZen

AttitudeZen

Rappelez-vous, ne soyez pas déprimé par le passé, ne vous souciez pas de l’avenir, concentrez-vous sur le plus important, le PRÉSENT ❤️


Quête spirituelle ou thérapie ?

Publié par Mireille sur 23 Mars 2006, 10:15am

Catégories : #Méditation


Suite à mon article "Mystique ?", j'ai beaucoup réfléchis en lisant vos commentaires.

J'ai d'abord cherché à définir ce que pouvait être une quête spirituelle.

Pour l'enclyclopédie libre Wikipédia, la spiritualité (du latin spiritus, esprit) désigne, par opposition à la matérialité (corps, instincts, la chair, etc.) les activités qui se rapportent à l'esprit et à sa vie (expression vie de l'esprit) ; elle désigne ainsi, entre autres, un ordre de réalités religieuses et mystiques, et concernent donc la capacité que possède l'être humain de s'interroger sur son existence et sur sa place dans l'univers.

La spiritualité doit être bien distinguée de la « croyance », qu'elle soit dogme ou doctrine.

Les peintures pariétales découvertes sur nombre de continents, les pierres levées (Stonehenge), les pyramides d'Égypte ou d'amérique latine, les temples d'Angkor, les cathédrales, les mosquées, etc. semblent témoigner de la constance de cette préoccupation chez l'homme.

Les idées de divinité, d'âme, d'ange, de liberté et bien d'autres participent de la spiritualité en général. Ces idées ne sont pas spécifiques à aucune doctrine en particulier, bien qu'on ne les retrouvent pas dans toutes les religions.


SPIRITUALITÉ ET RELIGION


La spiritualité est-elle assimilable à de la religion ? Sa définition n'en suppose pas le même côté organisé, bien qu'il ne l'interdise pas non plus. Cette absence d'organisation, là où elle existe, se révèle peu propice à la propagation de dogmes.


Certains considèrent la spiritualité comme un mode spécifique d'accès à la connaissance du Divin ou au moins d'une transcendance : on parlera par exemple d'expérience spirituelle que des mystiques qualifieront d'indicible. Cette approche, intérieure et/ou mystique, différe donc d'une approche intellectuelle (raisonnée, rationnelle), morale ou psychologique.


SPIRITUALITÉ RELIGIEUSE


Attention à ne pas confondre spiritisme, spiritualité, mystique, et ésotérisme, qui sont les quatre grandes manifestations distinctes qui soutendent et guident une même démarche : vivre les pieds sur terre dans une enveloppe corporelle, tout en essayant d'atteindre les « états supérieurs » de l'être.


Il est à noter que la spiritualité désigne l'expression (la vie) de l'esprit, et que les religions sont plutôt des modèles et des institutions qui proposent un certain cadre afin que la spiritualité puisse s'épanouir.


Théologiens ou non, les hommes insatisfaits de leur religion créent cependant volontiers en son sein un courant particulier de spiritualité.


Ainsi sont nés les ordres religieux du Christianisme, les écoles de pensée du Judaïsme (rassemblées autour d'un rabbi), les confréries soufies dans l'Islam (voir soufisme), ou encore d'autres courants n'ayant donné lieu à aucune formalisation institutionnelle.


SPIRITUALITÉ NON RELIGIEUSE


Toutefois, bien des activités humaines participent de la spiritualité sans appartenir à aucune religion. Ses adeptes y percoivent une victoire présumée de l'humanisme.


Parmi ces exemples de pratiques spirituelles non religieuses, on peut notamment citer la pratique de la non-dualité.


Fortement inspirée du bouddhisme, celle-ci consiste en une expérience personnelle et intérieure, au cours de laquelle l'individu tend à se débarrasser de cette illusion fondamentale que serait l'ego, enveloppe au sein de laquelle se manifeste notre individualité, notre petit « moi », et qui nous séparerait plus ou moins de l'autre selon son importance plus ou moins grande, et cela, sans pour autant quitter la scène de la comédie sociale
.


Source de cette définition : http://fr.wikipedia.org/wiki/Spiritualit%C3%A9


* * *


Bon voilà, je pense que je me retrouve tout à fait dans la dernière phrase ! Je ne me serais pas mieux exprimée.


Mais ce ne sont là que des mots, des concepts qui n'évoquent rien de vraiment concret...


Maintenant, si j'interroge des personnes suivant une psychothérapie, à mon avis, un grand nombre d'entre elles diront qu’elles veulent se sentir bien dans leur peau, mieux se connaître, vivre des relations plus saines, moins souffrir, etc.


Les précisions de Wikipédia (que j'apprécie décidément de plus en plus :-) :


La psychothérapie est une pratique censée soigner ou aider à résoudre les problèmes comportementaux et psychologiques rencontrés par des individus. Le point central de cette pratique est le contact personnel direct entre le thérapeute et le patient, le plus souvent sous la forme d'un entretien. Autour de cet entretien s'articulent des questions de respect de la vie privée du patient et de confidentialité.


La psychothérapie est indépendante de la psychiatrie (branche de la médecine) et de la psychologie (branche des sciences humaines)
. Selon les pays, le titre de psychothérapeute n'est pas protégé et quiconque peut s'instaler en tant que tel et les psychothérapies ne sont pas remboursées par la sécurité sociale, sauf si elles émanent de praticiens psychiatres. Le grand public est rarement au courant de ces considérations pourtant essentielles sur le plan de la santé publique. Elle n'a en plus, en particulier aucun cadre légal en France (malgré une tentative de proposition de loi par le député Bernard Accoyer), n'importe qui peut s'intituler psychothérapeute. Plusieurs écoles ont été qualifiées de secte par la Mission interministérielle de lutte contre les sectes (Mills).


* * *


La psychothérapie semble donc être une démarche plus concrète qu’une quête spirituelle. Après tout, se sentir mieux dans sa peau – tête, corps et coeur –, plus heureux et en paix, n’est-ce pas ce que tout le monde souhaite vraiment ?


Je pense que depuis longtemps, je mène une quête spirituelle, mais en ne sachant pas réellement ce que je cherchais.


Je lis pas mal sur le sujet, je médite, je prends du temps pour moi bref j'apprends de plus en plus à vivre et non à survivre.


Dernière chose, je me méfie des "gourous", "maîtres" qui me font penser aux sectes : à mon avis, ils doivent avoir l’impression de mener une quête spirituelle, alors qu’en réalité ils ne savent pas exactement ce qu’ils cherchent. Peut-être espèrent-ils, inconsciemment, retrouver l’amour et la reconnaissance qui leur ont tant manqués dans leur enfance. Ou alors essaient de combler un vide dont ils ne sont également pas conscients.


Voici comment Wikipédia définit une secte : "Le mot secte dans sa définition
rigoureuse désigne soit un ensemble de personnes professant une même doctrine philosophique, religieuse, etc. soit un groupe plus ou moins important de croyants qui se sont détachés de l'enseignement officiel d'une Église et qui ont leur propre doctrine, leurs propres rites.


Le mot secte est également un terme polémique, qui désigne un groupe ou une organisation le plus souvent à connotation religieuse dont les pratiques de comportement voire de gestion financière, sont jugées opaques et même dévoyées. Généralement les responsables de ces groupes sont accusés de brimer les libertés individuelles au sein du groupe et, de plus, sont réputés pour manipuler mentalement leurs disciples afin de s'approprier leurs biens, de les maintenir sous contrôle etc.


Cette dénomination prend ici une connotation négative. Différentes organisations spirituelles (et certains sociologues) trouvant la notion sujette à la méprise et à l'amalgame, refusent qu'on les désigne ainsi et préfèrent l'appellation: « nouvelle religion »."


* * *


Je résume : je pense donc que la quête spirituelle et la psychothérapie sont d’un ordre différent, mais pas nécessairement incompatible. La psychothérapie peut venir en aide à une quête spirituelle, cette dernière deviendra plus pratique, concrète et complète.

Je mène donc une quête spirituelle non religieuse ...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents