Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AttitudeZen

AttitudeZen

Rappelez-vous, ne soyez pas déprimé par le passé, ne vous souciez pas de l’avenir, concentrez-vous sur le plus important, le PRÉSENT ❤️


Raisonner pour transformer les épreuves

Publié par Mireille sur 23 Janvier 2006, 16:47pm

Catégories : #Méditation

"La vérité est disponible seulement à ceux qui ont la sagesse de raisonner."


Beaucoup de circonstances apparemment désagréables peuvent être améliorées simplement en percevant la situation d’une façon différente. Chacun a terminé son enfance avec une certaine conformation psychique qui le pousse à voir les choses d’une certaine manière. C’est normal.


Maintenant que nous sommes adultes, il est utile de questionner les opinions héritées de notre passé. La vie nous présente régulièrement des épreuves, petites et grandes. Nos "opinions automatiques" (héritées en grande partie de notre enfance) ne sont pas nécessairement appropriées pour bien réagir à ces épreuves. Face à l’adversité, il est donc utile de questionner nos positions afin de définir nous-mêmes notre propre vérité plutôt que de laisser l’influence de notre environnement le faire à notre place.


"Il n’y a qu’une seule vérité, mais elle a plusieurs facettes."


Quand une épreuve se présente à moi, au lieu de me décourager, j’essaie de raisonner: "Bon, je perçois les choses en fonction d’un certain angle; mais il existe peut-être une autre perspective qui peut régler ou amenuiser cette épreuve. Après tout, j’ai eu tort à plusieurs reprises dans le passé. Je vais donc explorer d’autres façons de voir cette situation." Cette approche fait en sorte que je considère l’épreuve comme une matière première sur laquelle je dois travailler. Et je réussis souvent à trouver une perspective qui réduit, au moins un peu, l’inconfort de mes épreuves et frustrations.


Exemple de raisonnement 1 : File d’attente


Vous attendez depuis longtemps dans une file à la banque. Et vous percevez que cette situation commence à vous stresser, mais plutôt que de poursuivre dans cette direction, vous vous questionnez. "Est-ce que je me stresse pour rien? Qui a dit que je dois nécessairement être servi dès mon arrivé à la banque? De plus, faire la queue n'est-il pas une excellente occasion de planifier le reste de ma journée?”


Avec cette façon différente de percevoir la file d’attente, vous cessez d’en être victime et vous pouvez même en faire un avantage en utilisant ce moment de calme pour planifier mentalement votre journée.


Exemple de raisonnement 2 : Ralenti par une voiture


Vous êtes ralenti sur la route par une voiture devant vous qui roule à 100 km/h, alors que vous voulez rouler à 115 km/h. Votre désir de rouler à plus de 100 km/h est déterminé par une attente arbitraire selon laquelle la vitesse adéquate dans cette situation est 115 km/h.


Mais il est possible que vous ayez tort. Peut-être qu’il est préférable de rouler à 100 km/h. L’automobiliste qui vous ralentit, vous a peut-être évité un accident mortel que votre plus grande vitesse aurait causé.


Exemple de raisonnement 3 : Votre enfant pique une colère terrible.


Inspirez profondément pour modérer votre réaction initiale d’impatience sévère, et dites vous "Voici une bonne occasion de développer ma patience."


Voyez la colère de votre enfant comme un défi personnel, comme une opportunité d’améliorer votre tolérance et le contrôle de vos émotions.


Le simple fait de détourner votre attention vers ce défi personnel vous calmera déjà un peu. Un même évènement a différents impacts sur différentes personnes. Certaines personnes sont peu affectées par les cris d’un enfant en colère. Pourquoi ne pas utiliser la situation pour explorer comment vous pouvez devenir (au moins en partie) une telle personne?


Exemple de raisonnement 4 : Retard à un rendez-vous


Vous attendez impatiemment votre ami qui arrive toujours une dizaine de minutes en retard à vos rendez-vous. Et vous imaginez les différentes façons de le réprimander suffisamment pour son retard excessif.


Puis vous essayez de mieux raisonner:"Est-ce que je me m’impatiente pour rien? Dans certains pays, une demi-heure de retard n’est même pas considérée comme un retard significatif. Est-ce que je suis moi-même toujours à temps à tous mes rendez-vous. Non. Alors qui suis-je pour m’impatienter ainsi". Quelques minutes plus tard, votre ami arrive, et vous l’accueillez avec un sourire plutôt qu’avec une réprimande.


Exemple de raisonnement 5 : Conflit personnel


Pierre en veut à son épouse parce qu'elle l’a abandonné. Il est fermement persuadé qu’elle a tous les torts et qu’il n’est qu'une victime. Cette pensée le harcèle constamment depuis plusieurs mois. Puis, enfin lorsque sa colère a diminuée un peu, il essaie de se raisonner. Et il reconnaît qu’il n’était pas un mari parfait.


En réfléchissant bien, il réalise que son épouse a tenté de sauver leur mariage, mais la relation était déjà morte. Après un certains temps, il commence à vraiment reconnaître que les torts sont partagés. Ce raisonnement n’efface pas la mémoire d’un mariage qui s’est mal terminé. Mais cet exercice mental a réussit à rétablir en partie sa paix d’esprit.


Limite de cette approche : l’épuisement


L’approche de raisonnement décrite dans cette page web, devient peu efficace lorsque nous sommes épuisés. En effet, la fatigue profonde fait en sorte que notre conditionnement prend le dessus sur notre logique et nous fonctionnons dans ce contexte selon notre "pilote automatique". En résumé, si vous êtes épuisés, vaut mieux prendre un peu de repos avant d’appliquer l’approche présentée dans cette page web.


Limite de cette approche : une partie de la vérité


Chaque raisonnement différent ne représente qu’une partie de la vérité, laquelle est dans certains cas très complexe. L’objectif n’est pas tellement de trouver le raisonnement miracle qui résume toute la vérité. L’objectif initial est plutôt d’explorer des raisonnements qui améliorent notre état d’âme et nous permettent ainsi d’avoir une meilleure attitude face à la situation.


"Mes épreuves sont en fait des défis fascinants à résoudre."


L’approche de raisonnement présentée ici n’a rien de magique. Le fait d’explorer les différentes façons de voir un problème le fait rarement disparaître. Mais à tout le moins, cette approche me fait cheminer vers une meilleure compréhension de la situation et de la vie en général. Elle me permet en particulier d’augmenter mon objectivité.


Et ceci me débarrasse souvent de mon sentiment de victime; pour faire de moi quelqu’un qui grandit au moins un peu avec chaque épreuve.


"Tout est dans la façon de considérer les êtres et les choses." Omraam Mikhaël Aïvanhov
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents