Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AttitudeZen

AttitudeZen

Rappelez-vous, ne soyez pas déprimé par le passé, ne vous souciez pas de l’avenir, concentrez-vous sur le plus important, le PRÉSENT ❤️


Panchen Lama

Publié par Mireille sur 4 Décembre 2007, 23:19pm

Catégories : #Bouddhisme tibétain

La lignée des Panchen Lamas est une lignée de réincarnation importante dans l'histoire du Tibet. Le Panchen Lama est en effet le deuxième plus haut chef spirituel du bouddhisme tibétain Guélougpa (école dite des bonnets jaunes). Il se situe juste après le Dalaï Lama dans ce système hiérarchique. L'origine du mot Panchen est la combinaison de deux mots: Pandita, qui signifie « érudit » en sanscrit et Chen-po, qui signifie "grand" en tibétain. Panchen se traduit donc par « grand érudit ». Lama signifie « maître spirituel ». Le Panchen Lama est considéré comme une émanation du Bouddha Amitabha (« de lumière infinie »).


Vers la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe siècle, Tsongkhapa Losang Drakpa a fondé une tradition bouddhiste appelée Guélougpa. Vers 1445, un étudiant et neveu de Tsongkhapa, Gendun Drup (1391-1475), a construit un grand monastère, le Tashilhunpo, à l'ouest de Lhassa, à Shigatsé. Gendun Drup fut rétroactivement appelé le 1erDalaï Lama quand la 3e incarnation dans sa lignée, Sonam Gyatso (1543-1588), a reçu le titre de Dalaï de son chef et disciple mongol Altan Khan en 1578. Gendun Drup a également reçu le titre de Panchen d'un contemporain tibétain érudit, Bodong Choklay Namgyel, après qu'il eut répondu avec succès à toutes les questions du sage. Les abbés successifs du monastère de Tashilhunpo furent tous appelés «Panchen».

Puis, au XVIIe siècle, le 5e Dalaï Lama (1617-1682), a donné le monastère de Tashilhunpo à son professeur, Lobsang Chökyi Gyalsten, 15e abbé du monastère. En tant qu'abbé du monastère, il était appelé Panchen, mais il reçu le titre distinctif de «Panchen Lama» quand le 5e Dalaï Lama annonça à la mort de son professeur que celui-ci renaîtrait et que l'enfant lui succederait. Le titre de «Panchen Lama» a également été appliqué rétroactivement aux 2 incarnations précédentes de son professeur bien qu'ils n'aient pas appartenu au monastère de Tashilhunpo, et la nouvelle incarnation est devenue ainsi le 4e Panchen Lama.

Depuis lors, il est devenu conventionnel que le Dalaï Lama et le Panchen Lama soit impliqués dans l'identification du successeur de l’autre...


Source de cet article : http://fr.wikipedia.org/wiki/Panchen_lama

Photo : Le 11e Panchen Lama,  Gendhun Choekyi Nyima

180px-Gedhun-Choekyi-Nyima.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents