Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AttitudeZen

AttitudeZen

Vivre l'instant présent sereinement. Venez à l'intérieur. Eveillez votre inconscience. Mettez vos ombres dans la lumière - AttitudeZen.over-blog.com


Personne handicapée et travail

Publié par AttitudeZen ^ Mireille sur 9 Octobre 2006, 23:02pm

Catégories : #Solidarité

Même si le travail n’est pas tout, il a une valeur toute particulière.

Les personnes handicapées sont souvent en situation difficile sur le marché du travail. Promouvoir l’égalité signifie donc aussi favoriser l’intégration professionnelle des personnes handicapées.

De nombreuses personnes n’ont pas accès au monde du travail en raison de leur handicap. Les obstacles qu’elles rencontrent existent principalement à trois niveaux :


Premièrement, avant même l’entretien d’embauche, au niveau de préjugés et de craintes qui peuvent être présentes chez l’employeur : peur que la personne handicapée soit trop souvent absente, peur qu’elle ne s’intègre pas dans l’équipe, peur de l’image qu’elle peut donner aux clients de l’entreprise etc.

 
A ces préjugés il faut ajouter une approche de la personne handicapée trop souvent basée sur ses limitations et qui finit par occulter à la fois ses compétences professionnelles et humaines.
 

Deuxièmement, au niveau de l’inaccessibilité ou de l’inadaptation du poste de travail. Une personne marchant avec des cannes devra ainsi renoncer à un poste simplement parce que celui-ci est situé au 5ème étage d’un immeuble sans ascenseur ; pour une personne se déplaçant en chaise roulante, le même problème va se poser si les bureaux dans lesquels elle se trouve ne disposent pas de toilettes accessibles ; pour une personne malvoyante, la possibilité de travailler avec un ordinateur adapté à ses besoins sera déterminante.


Troisièmement, de nombreux employeurs sont réticents à engager une personne handicapée car ils ignorent le soutien dont ils peuvent bénéficier de la part des assurances sociales.

NB : mon amie paraplégique (voir photo ci-dessous), a trouvé du travail à mi-temps (comme elle le souhaitait !) à Bruxelles dans un bureau d'avocats.

Elle loge la moitié de la semaine chez une copine pour éviter la perte de temps des allers-retours en voiture. Pendant ce temps, je relève son courrier et nourrit ses 2 chiens.

Auparavant, elle a travaillé 6 mois à Bruxelles également, mais en faisant les déplacements en TRAIN. Les employés des chemins de fer devaient donc mettre une passerelle afin que sa chaise puisse monter jusque dans le train.

Train dont les couoirs étaient parfois trop étroits pour sa chaise => elle devait donc faire le voyage "dans le sas"...

Sans compter les fois, où malgré son appel téléphonique, la passerelle n'était pas mise ...


A méditer ... non ?

























Outre le monde du travail, il y a l' (in)accesssibilité des commerces, lieux dits "publiques" :

 

Pour m'être promenée, avoir fait du shopping et des "courses alimentaires" avec mon amie "en chaise roulante",  voici quelques suggestions "pratiques" : 


- Permettre l'accès des chiens d’assistance au commerce. Ces chiens sont spécialement dressés et ne représentent aucun danger pour vos autres clients.

 

- Marquez chaque différence de niveaux avec un marquage coloré ;


- Placez le comptoir à deux niveaux. Les personnes en fauteuil roulant ainsi que les enfants doivent pouvoir utiliser le systèmede paiement électronique ou encore voir l’écran de la caisse enregistreuse.


- Pensez à la placer dans une couleur marquante par rapport au reste ;


- Soyez attentif à ce que certains objets, situés au sol, ne deviennent pas des obstacles à la mobilité ;


- Soyez également attentif à ce que le revêtement du sol de votre commerce soit praticable par les fauteuils roulants et par les poussettes pour enfants (éviter les tapis à long poil) ;


- Prévoyez une chaise ou un banc où il sera possible de se reposer ;


- Espacez les étagères et les rayons suffisamment pour permettre le passage d’un fauteuil roulant ;


- Réalisez des étiquettes de prix dans un format assez grand.

 

Cabines d’essayage

 

- Placez des tentures plutôt que des portes ET évitez d'entreposer vos caisses de cintres ou autres matériels dans les cabines ... :


- Placez des crochets ou des porte-manteaux de couleur contrastante pour accrocher des vêtements à une hauteur de 1m30 ;


- Placez un appui ou une rambarde de sécurité de couleur contrastante à 90 cm de haut ;


- Veillez à ce que le miroir descende assez bas.


- Ne disposez pas les produits à des hauteurs trop élevées ;

 

- Réalisez des étiquettes de prix, des réclames et autres publicités de manière très lisible.


- Quand vous accueillez un client avec un handicap, vous pouvez, peut-être, ne pas vous sentir complètement à l’aise. Il n’y a pourtant aucune raison valable.

 

Escalier

 

- Soyez attentif au fait que les escaliers soient composés de marches fermées ;


- Placez une bande contrastée sur chaque marche ;


- Placez la rampe d’escaliers à une hauteur maximum 90 cm ;


- Veillez à ce que la rampe d’escaliers accompagne toute la longueur de l’escalier ;

- Idéalement, la rampe d’escaliers doit commencer 40 centimètres avant la première marche et terminer 40 centimètres après la dernière.

 

Informations générales

 

- N’excluez pas un client avec un handicap lors d’une discussion, d’un accueil ou d’un salut ;

- Demandez si vous pouvez l’aider et de quelle manière ;

- Adressez vous directement au client avec un handicap même si cette personne est accompagnée ;

 

- Ne soyez pas offensé si l’intéressé refuse votre aide ;

 

- Demandez, sans aucune gêne, à la personne de répéter si vous n’avez pas compris ce qu’elle vous a dit ;

 

- Ne dévisagez pas le client, ce n’est apprécié par personne ;

 

- Ne prenez pas une attitude familière ou intimidée, restez naturel et professionnel.

 

Personnes avec un handicap physique


- Soyez attentif aux appels des personnes avec un handicap lorsqu’elles demandent une assistance ;

- Si vous donnez ou proposez quelque chose, amenez-le à portée de main de l’intéressé ;


- Demandez s’il est nécessaire de les aider à porter les charges lourdes ;

- Si une personne se déplace difficilement, aidez là mais en lui laissant une certaine autonomie ;


- Offrez une chaise à toute personne restant difficilement debout ;

- Mettez-vous à la même hauteur que la personne en chaise roulante pour que
  le contact visuel soit facile ;

- Tournez la chaise roulante vers l’arrière pour descendre des marches ;

- Ne poussez pas trop vite une chaise roulante et roulez au milieu du trottoir ;

- Ne sous-estimez pas les possibilités de la personne.

- Soyez attentif à ce qu’il y ait assez d’espace autour du fauteuil roulant ;

- Evitez de vous appuyer ou de vous reposer contre un fauteuil roulant ou encore de le
toucher, sans avoir l’autorisation préalable de la personne (la chaise roulante fait partie de la personne).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents